Actualités

Retour sur les dernières sorties/visites


Avril  2019

Infos

Le n°29 du journal est disponible ICI

Rentrée 2019/2020 : deux nouvelles activités viendront enrichir notre offre :

– lundi après-midi : Club Lecture
– lundi soir : Initiation au  Bridge

Jeudi 16 mai : Annulation de l’après-midi « Jeudi Je Danse »
pour raison d’indisponibilité de salle.

Vendredi 17 mai à 20 h 45  : Concert de l’ensemble vocal ACCORD en l’église Saint-Joseph de Clamart : voir programme

Samedi 18 mai à 17 h : Concert au profit de la Restauration de la Cathédrale Notre-Dame de Paris
La chorale « Les Brières » accompagnée par l’ensemble instrumental « Gruppetto » vous attendent en l’Église Sainte-Marie-Magdeleine du Plessis Robinson , 2 rue André le Notre – voir le programme

Comédie musicale : l’association Poly-song avec la participation de la chorale À tout chœur, du groupe de Jazz FBB et de l’ensemble vocal Clam’oeur vous présentent cette comédie à 20 h 30 :
Lundi 24 juin au Conservatoire de Clamart
Jeudi 27 juin au Centre Socio-culturel du Pavé Blanc

« Exposition, Jean Arp, François Weil, entre les lignes du temps » jusqu’au 30 juin pour 2019.
L’exposition se déploie au milieu de l’œuvre de Arp et de Taeuber, dans l’Atelier, la maison et les jardins des 19, 21 et 23 rue des Châtaigniers à Clamart.
Le visiteur est également invité à poursuivre sa visite au Vallon Galliera à Meudon (allée Brignole-Galliera, accès par le 83 av. Schneider Clamart),qui hébergent aujourd’hui les œuvres des 7 sculpteurs,  dont François Weil, acteurs du premier Symposium international de sculpteurs en Île-de-France organisé en 2015, en partenariat avec la Fondation des Apprentis d’Auteuil à Meudon.

 

  ——————————————————————————————————-

Musée Yves Saint Laurent

DSCN9656Lorsqu’on pénètre dans le musée, on entre au cœur de la confection haute couture.
Yves Saint Laurent travaille dans ce lieu de 1974 à 2002. Les ateliers étaient sous les toits afin de bénéficier du maximum de lumière naturelle. Deux salons sont fréquentés uniquement par les clientes. Le décor inchangé de ces deux pièces a conservé les paravents verts, les miroirs, lustres et sculptures. Le couturier affectionnait la couleur verte.
Chaque cliente était reçue en rendez-vous privilégié. Pour une tenue, il fallait compter trois rendez-vous au total. Au niveau des ateliers, les clientes fidèles avaient leur modèle et leurs mensurations notées dans un cahier.
En 1962, avec la complicité de Pierre Bergé, il ouvre les portes pour sa première collection.
En 1966, il décide de proposer ses vêtements, non plus qu’à une population fortunée, mais à un public plus large, d’où l’ouverture de sa première boutique de « prêt à porter ».

Son origine et son parcours : originaire d’Oran, issu de la haute société, entouré de femmes (sa maman et ses deux sœurs), il dessine tout le temps. Grand illustrateur il a une passion pour le dessin et le théâtre et est subjugé par les costumes. Voilà sa carrière lancée.
Il feuilletait de nombreux magazines et  prend connaissance d’un concours lancé par une agence dans le magazine Paris Match. Il concourt et obtient le 3ème prix.  À 19 ans, il est embauché, avec pour destination Paris. Que d’émotions !!
Le voilà, intermédiaire entre Christian Dior et le Directeur de vogue magazine. Lors du décès brutal de Christian Dior, âgée de 57 ans, Yves Saint Laurent devient directeur artistique de cette grande maison.

À 21 ans  le service national s’annonce, ce qui a pour conséquence son renvoi de chez Dior. Au bout d’un mois il ne supporte plus sa condition, est hospitalisé au Val de Grâce pour dépression.  C’est à ce moment qu’avec Pierre Bergé ils décident de créer une maison de couture ; le temps de recueillir assez d’argent et à 25/26 ans, en 1962 il fait sa première collection. Quarante-quatre années de carrière s’en suivront, scandées d’une nouvelle collection tous les 6 mois.
La maison Dior comptait mille salariés et vingt et un ateliers, la maison Yves Saint Laurent cent cinquante salariés et cinq ateliers.

Lors de notre visite la collection temporaire exposée a pour thème l’ASIE.
Nous avons pu observer et apprécier, les réalisations du maître qui n’était pas un voyageur, mais un contemplatif, un rêveur, ainsi qu’un travailleur acharné.
Description d’une cape chinoise ayant appartenu à Rudolf Noureev – de réalisations avec motifs travaillés à la perle – de bottes fabriquées par un artisan d’art et dessinées par le couturier – il créait sur croquis des coiffures, des peignes à cheveux, des boucles d’oreilles,  des bijoux, des colliers, ceintures, tous types d’accessoires. Il s’inspirait de l’architecture chinoise et  reproduisait ces formes dans les vêtements : exemple de modèle, un vase pour tracer une robe évasée.

Méthode de travail du couturier
Il était très organisé dans sa création : croquis du vêtement, matières utilisées, nom du mannequin, ordre d’apparition dans le défilé – conservateur, il a gardé les procédés utilisés chez Dior. Une grande connivence s’installait  entre Yves Saint Laurent, la chef d’atelier et  les petites mains.
Dans son atelier bureau il installait le croquis au sol face au miroir et avec les chefs d’atelier ils faisaient la sélection. Lors du premier essayage quand la toile est validée, le mannequin l’enfile et défile devant le miroir. Un mannequin doublure c’est-à-dire mannequin ayant les mêmes mensurations que cette dernière travaille dans l’atelier. Le  mannequin vedette est là pour les défilés.

Ses mannequins favoris : Victoire, Loulou de la Falaise, Pirate mannequin indienne.
Objets emblématiques : les lunettes, la canne et le mètre ayant appartenus à  Christian Dior .
Les moments de création étaient douloureux pour le couturier, il aimait s’entourer d’objets fétiches et a eu plusieurs chiens qui ont tous portés le nom de Mujik.
Il a travaillé avec des bijoux fantaisie et estimait que tout est possible, pour une femme, en matière d’accessoires.
Création du smoking pour hommes qui fréquentaient les lieux importants en 1962, il faudra attendre 1966 pour voir sa création de smoking pour femmes.
Sa célèbre saharienne date des années 2000.

Dans le musée l’espace parfum avec le célèbre OPIUM expose différents flacons.


DSCN9688


DSCN9731


DSCN9736

flechehaut